Le Forum des Damnations le seul et l'unique!

Teamspeak

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Un autre poème, plus intense selon moi.

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Raptonic

avatar
Voici un poème chiliens, adresser au soldat soviétique en Octobre 1942.

CHANT D'AMOUR À STALINGRAD (1942)

de Pablo NERUDA (1904-1973), poète communiste chilien

Ma voix a été avec tes grand(e)s mort(e)s

écrasé(e)s contre tes propres murs

ma voix a sonné comme une cloche et le vent

en te regardant mourir, Stalingrad.



Les bandes invahisseuses deviennent des mains qui

triturent les yeux du soldat(e),

les chaussures qui ont foulé ta porte

sont pleines de sang, Stalingrad.



Ton acier bleu d'orgueil construit,

ton poil de planètes couronnées,

ton bastion de pains divisés,

ta frontière sombre, Stalingrad.



Les décorations que tes mort(e)s

ont mis sur la poitrine transpersée

de la terre, et l'ébranlement

de la mort et de la vie, Stalingrad



Le sel profond que tu apportes de nouveau

Au coeur de l'Humain angoissé

avec la branche de Rouges capitaines

sorti(e)s de ton sang, Stalingrad.



L'espérance qui se rompt dans les jardins

comme la fleur de l'arbre qui attend,

sur la page gravée de fusils,

les lettres de la lumière, Stalingrad.



La tour que tu conçois dans la hauteur,

les autels de pierre ensanglantées,

les défenseur(euse)s de ton âge mûr,

les enfants de ta peau, Stalingrad.



Les aigles ardents de tes pierres,

les métaux par ton âme allaités,

les adieux de larmes immenses

et les vagues d'amour, Stalingrad.



Les os d'assassins blessés grièvement,

les envahisseurs paupières fermées,

et les conquérants fugitifs

derrière ton éclair, Stalingrad.



Honneur à toi par ce que l'air apporte,

par ce qui doit se chanter et ce qui est chanté,

honneur pour tes mères et tes enfants

et tes petits-enfants, Stalingrad.

Honneur au combattant(e) de la brume,

honneur au Commissaire et au soldat(e),

honneur au ciel derrière ta lune,

honneur au soleil de Stalingrad.



Garde pour moi un morceau de violente écume,

garde-moi un rifle, garde pour moi une charrue,

et qu'ils le mettent dans ma sépulture

avec un épi Rouge de ton état,

pour qu'ils sachent, s'il y a un doute,

que je suis mort(e) en t'aimant et que tu m'as aimé(e),

et si je n'ai pas combattu(e) dans ta ceinture

je laisse dans ton honneur cette grenade obscure,

ce chant d'amour à Stalingrad.

https://www.youtube.com/user/MrRaptonic

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum